Warning: Creating default object from empty value in /home/httproot/norpacbio/wp-includes/ms-load.php on line 138
Référentiel et cibles pour un projet BBP | Biodiversité positive
Biodiversité Norpac en partenariat avec l'IDDR
LE GUIDE DE LA BIODIVERSITÉ POUR  
Maîtrise d'ouvrage / Référentiel et cibles pour un projet BBP

Référentiel et cibles pour un projet BBP

La rubrique « Attentes envers la maîtrise d’œuvre» vous a permis d'acquérir une meilleure idée de ce qui peut-être demandé en termes de conception, d’organisation et de réalisation.

Il est maintenant nécessaire de fixer des objectifs plus précis pour atteindre la performance BBP. Pour cela, et en cohérence avec le présent guide, ELAN filiale de BOUYGUES Bâtiment Ile-de-France a mis au point un référentiel sur la biodiversité urbaine pour les professionnels.

Un référentiel, une démarche pour "Ecologiser" les projets immobiliers

  • Pour orienter la conception d'opérations qui prennent en compte la biodiversité , voire d'opérations " A biodiversité Positive".
  • Pour aider à construire et exploiter des bâtiments qui prennent en compte la nature existante ou à créer sur l'ilot en considérant le contexte local.
  • Pour exposer et donner de la valeur ajoutée à certains produits immobiliers par la mise en exergue des résultats et des services rendus par la biodiversité dans les villes. 
    L'outil vise donc d'une part à aider à prendre en compte le sujet de manière appropriée (angle d'approche) et d'autre part, à en vérifier la prise en compte et valoriser les résultats.
    • Qu’entend-t-on par biodiversité positive sur ce projet ?
    • Quelles cibles et objectifs se fixer pour une proposition réaliste et adaptée aux attentes du maître d’ouvrage ?
    • Quand et comment évaluer la performance du projet, quel suivi réaliser ? Quels indicateurs proposer ?
Projet d'étiquette BIODIVERSITE

La démarche va jusqu'à proposer un "étiquetage biodiversité" des opérations immobilières, à l'instar de l'étiquetage énergie. Cette étiquette affiche les 4 facettes de l'approche BBP comme figuré sur ce schéma.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une méthode pour prendre en compte la biodiversité urbaine

Le référentiel propose une grille de préoccupations organisées selon quatre thématiques de travail, qui sont autant de thèmes de performance et d’axes de progrès comme pour les cibles HQE.

  1. La connaissance et l’engagement pour préserver le patrimoine biodiversité du site,
  2. L’intégration optimisée du projet dans le contexte écologique local,
  3. L’optimisation du potentiel biologique intrinsèque de l’opération immobilière,
  4. La mise en évidence des utilités, services et aménités offertes par la nature et leur valorisation.

L’outil s’inspire en effet des certifications en construction durable (HQE, BREEAM, LEED...), en renforçant le traitement des différentes facettes de la nature en ville. La philosophie retenue est plutôt proche du BREEAM puis qu’elle incite à l’accompagnement par des écologues qui réalisent l’évaluation chiffrée.

Les quatre thématiques doivent être travaillées en continu durant toute la durée du projet (conception, chantier, maintenance), et peuvent ainsi toujours améliorer leur score. Au travers de cet outil, les acteurs de l’acte de construire (et d’exploiter) un bien immobilier doivent pouvoir ainsi comprendre et traiter le sujet de la biodiversité urbaine et identifier les facteurs clés de sa valorisation sociale.

 

Un référentiel pour afficher

Le principe de cotation d’un projet s’appuie sur une classification à cinq niveaux, de A à E qui vaut pour chacune des 4 cibles évaluées :

A : performance majeure, niveau excellent
B: performance bonne
C: performance moyenne
D: performance assez faible
E : niveau minimum, performance nulle.

Ceci permettra de définir différents profils de projets, pour les adapter à différentes situations : site très vert, engagement très fort, dimension sociale travaillée, BBP...

Les 4 axes ont aussi été pensés pour pouvoir être valorisés du point de vue du client :

  1. Contexte : en valorisant le contexte écologique qui aura été mis en valeur pour le bien être des habitants ou usagers,
  2. Connaissance : avec la possibilité de découvrir une nature désormais bien étudiée au cours du projet et sur laquelle sera portée une attention,
  3. Potentiel biologique : l’intérêt de comprendre la valeur et les caractéristiques écologiques de sa propriété,
  4. Et surtout la valorisation des aménités et des services rendus par la biodiversité.

La cotation à 5 niveaux ainsi que ses modes de représentation a été pensée pour être pédagogique pour les clients, les utilisateurs, les élus, le public. La performance en matière de biodiversité doit en effet se comprendre en dehors des cercles de spécialistes, elle doit se voir sur les sites : la cotation doit paraitre logique lors de la livraison de l’opération. La mise en œuvre est actuellement en phase de test, notamment sur un projet NORPAC.

 

>>> Plus d'informations sur le Référentiel "Biodiversité Urbaine" d'Elan, nous contacter et consulter le site d'ELAN.

Imprimer ImprimerAjouter à mes favoris Ajouter à mes favoris
Crédits
Mentions légales
Site de l'IDDR
Site de Norpac
Maîtrise d’ouvrage
Maîtrise d’oeuvre
Exploitant et maintenance
Usagers
Documents
Expériences
10 concepts clés
Fiches pratiques
Bouygues Construction
Norpac est une filiale Bouygues Construction
Université Catholique de Lille
L’IDDR est un institut de l’Université Catholique de Lille
Contactez-nous
Norpac  © Norpac 2011